PF/SPK(H)                                                                             www. spkpfh.de

Concernant: SPK

Racontars-cide en matière de la presse, télé & consorts

Le Collectif Socialiste de Patients (SPK) n'a jamais cessé d'exister et il s'est imposé à plusieurs reprises aussi dans les circonstances les plus adverses alors que tous les autres courants, étant considérés en ce temps-là comme "beaucoup plus révolutionnaires", entre-temps ont échoué depuis longtemps et sont terminés respectivement ont capitulé, même sans se dissoudre.

Le SPK existe en tant que SPK seulement au sein du Front de Patients, comme SPK/PF(H).

Prenez-en bonne note et faites attention ! :

Le SPK avait et a

rien à voir avec la RAF

• rien à voir avec des activistes politiques, le soi-disant mouvement de 68

• rien à voir avec les soi-disants groupes d'entraide et similaires

• rien à voir avec la soi-disant antipsychiatrie ou autres disciplines spéciaux médicales ou non-médicales

mais avec maladie versus iatrocapitalisme.

À cette époque-là, seulement le SPK s'est référé positivement et avait un rapport positif à la maladie. Aucun autre groupe politique, socialiste, communiste, anarchiste ou militariste était disposé à faire de même.

Mais entre-temps, cependant, le PF/SPK(H) s'est propagé dans le monde entier et s'est stabilisé avec l'intérêt commun et l'objectif d'opposer enfin au moins le début d'un Front de Patients et une classe de patients à la classe des médecins qui assassine impunément depuis des milliers d'années.

Le principe de propagation de PF/SPK est appelé, comme en ce temps-là, Expansionnisme Multi-Focal (EMF). Il y a, par exemple, PF/SPK(EMF) Autriche (Die Stimme der Krankheit, La Voix de la Maladie) et aussi EMF Espagne, Grèce, Colombie, Canada, Brésil et beaucoup d'autres.

Les textes de PF/SPK(H) sont publiés par le KRRIM – PF-Verlag fuer Krankheit (PF-Editeur pour la Maladie); Postfach (boîte postale) 12 10 41, 68061 Mannheim, Allemagne.

Le seul lieu et la seule adresse pour les informations sur le SPK est :

PF/SPK(H)

KRANKHEIT IM RECHT

Pathopraktik mit Juristen

Lilienthalstr. 71

68307 Mannheim

Allemagne

Téléphone: + 49-621-25366

Fax: + 49-621-1564174

De la représentation de tous les intérêts juridiques concernant le SPK est chargée Mme Ingeborg Muhler, avocate et informaticienne diplômée, étant elle-même une participante active au SPK déjà depuis 1970/71, chargée par Huber lui-même, fondateur du SPK, Dr.med.

Cela veut dire entre autres : celui qui continue à répéter les fausses affirmations et déclarations sur le SPK, doit s’attendre à une amende de 250.000 euros ou l'emprisonnement jusqu'à six mois. D’après cela, depuis 1995 personne n'a plus osé répondre personnellement de fausses affirmations et déclarations mentionnées ci-dessus, ni à titre privé ni en public devant un tribunal. D'ailleurs et par conséquent, pendant une durée de trois ans le date d’expiration des mensonges susmentionnées et des contes en l’air des reporters, qui ont été répétés souvent avec obstination, a déjà été soumis à un examen avec succès plusieurs dizaines de fois.

 

Texte pour les entrées sur le SPK dans les encyclopédies de Brockhaus, Duden, etc...

Collectif Socialiste de Patients (SPK)

Le SPK a été fondé à Heidelberg, en février 1970, par le patient de front Dr. Huber. Le programme du SPK : Faire de la maladie une arme!, continue d'être pratiqué et d'être réalité. Le SPK, provenant du Front de Patients, a déclaré sa autodissolution en juillet 1971 (retraite stratégique). Comme Front de Patients des patients-de-confrontation cet SPK existait déjà depuis 1965, et il continue d'exister et d'être actif sans interruption dans son activité agissante, comme PF/SPK(H).